• Lettre d'adieu

     

     

    Bonjour bonsoir et surtout au revoir

     

    Ce soir j'ai besoin de déposer tous les mots qui tournent en mon cœur depuis quelques semaines et ne me laissent pas tranquille

    Jai compris il ya deux semaines que pour moi le collège cela allait être fini j'ai compris que je grandissais et que ma place n'était plus la

    j'ai compris que ma sœur allait partir en internat et que cela n'aurait pas de sens que moi je reste au collège avec des personnes beaucoup plus jeunes que moi,  j'ai compris et 'j'ai senti,  j'ai senti tout a coup dans mon cœur le chagrin se répandre comme une trainée de poudre comme une vague, un chagrin si profond, un sentiment que je perdais mon groupe d'appartenance, mon seul groupe de référence qui me rattache à la société qui découpe tout en groupe

     

    Alors ce soir j'ai besoin de dire, j'ai besoin de dire ce que j'ai au fond de mon cœur.

    La première chose que je veux dire dans cette lettre d'au revoir

    c'est merci merci à tous ceux qui ont rendu possible que depuis quatre ans je puisse être dans ce collège que je puisse croiser des ados de mon âge des profs et des surveillants merci à ceux qui ont rendu cela possible, ceux du collège et ceux de plus loin que je ne connais pas mais dont je perçois la présence néanmoins.

     

    Evidement c'est à Laetitia que mon merci va en toute force, un merci du fond de mon cœur pour la place faite au cdi, patiemment, tranquillement et la confiance accordée à mon être dans toute sa vérité, dans mes cris, dans mes respirations et dans mes mots. Merci Laetitia sans toi je n'aurais pas pu rester au collège véritablement et je n'aurais pas senti si fort mon lien avec les autres élèves

     

    Je repars de ce temps passé ensemble avec de beaux souvenirs, des souvenirs de rencontres de partages d'échanges. Ho bien sure cela n pas été long dans le temps et je n'ai parfois pas pu venir pour bien des raisons, de mon fait et d'autre pas de mon fait, mais je suis venu j'ai fait parti du collège Henri Laugier et cela est si important pour moi que parfois je me demande si on le comprend bien.

     

    Je voudrais aussi dire merci à tous mes camarades, ceux qui m'ont donné la main d'une manière ou d'une autre, ceux qui ont apprivoisé leur peur de mes cris, de mes bruits, de mes gestes et qui peu a peu ont compris et ont ouvert leur cœur

    Merci a ceux qui m'ont prêté leurs yeux et leur voix pour me lire des livres, merci à ceux aussi qui dans le silence ont pensé à moi sans rien osé dire. Merci à vous tous même ceux que je n'ai pas croisé, j'ai fait parti de votre groupe et j'en suis fière.

     

    Je voudrais dire à ceux qui quelque part, je ne sais pas trop ou, pensent les choses de la vie et les mettent en pratique pour l'éducation des enfants, je voudrais vous dire que vous vous trompez parfois quand vous concevez les écoles, les collèges comme des endroits où on vient pour apprendre où  les adultes sont la pour cadrer les enfants et où on ne peut admettre que ceux qui sont comme en capacité d'apprendre. Vous vous trompez, je crois, je pense, mais il est vrai que je ne suis pas vraiment légitime à donner mon avis mais ce soir je vais le donner quand même.

    Pour moi le collège est un lieu de vie où on apprend à vivre ensemble, où on apprend à se dire, à s'écouter, à partager, à réfléchir. Mais ce que j'y ait senti souvent c'est de la peur peur des élèves, élèves qui ont peur, peur de mal faire peur d'être mal compris, pas vu, peur de l'avenir, et aussi peur que les profs ont, de rater de n'être pas compris peur peur et peur et pour moi par moment cela a été dur de traverser le rideau de la peur pour entrer dans les murs du collège, peur du jugement  et colère et je trouve cela dommage, je trouve cela comme une oasis mais sans eau, c'est un endroit ou il y aurait tant de choses à se donner à échanger, tant d'occasion de se grandir par reconnaissance du fait que les enfants, les ados ne sont pas que des têtes a remplir de savoir mais des âmes, des cœurs, des corps, qui ont besoin de se sentir vus, reconnus dans leur globalité.

     

    Voila j'avais envie de dire cela avant de vous quitter et vous dire que les billes de clown comme moi comme d'autres je crois qu'on aurait notre place dans un endroit comme ça, une place pour apprendre à partager, à s'entraider à se grandir par humanité, pas par pitié non je crois aussi qu'on on amène beaucoup dans cet échange.

    ce que je voulais dire c'est que parfois pour moi être seule comme différente comme une qui porte la différence était lourd,  je crois que les personnes avec d'autres manières de penser de communiquer et d'agir peuvent aussi prendre place parmi les autres et participer a ce grand festin de la vie , voila

    Alors je pars pour grandir et j'espère trouver un autre endroit auquel appartenir avec plus de temps de cdi un endroit ou vivre et ou donner a sentir le parfum de mon cœur et à gouter celui d'autres personnes.

     

    Encore un grand merci a tous ceux de Henri Laugier et que la vie vous apportent de quoi réaliser vos rêves

    Dans le cœur

     

    lucile

     

     vous pouvez retrouver l'ambiance du collège et le café philo du cdi dans l'emission de france culture les ateliers de la creation "le voix de Lucile"

     

     


  • Commentaires

    1
    kanalice
    Dimanche 28 Juillet 2013 à 06:47

    Toute cette pensée est vraiment profonde et cela me touche au fond du coeur. j'ai eu l'occasion d'écouter l'emission sur France Culture et, j'ai été émerveillée. Oui, c'est extrairdinaire de permettre à chacun de s'exprimer, et d'autant plus à quelqu'un qui de part sa probl matique physique ne peut se permettre d'exprimer ce qu'il ressent sinon que par ses propres moyens qui, parfois éloignent les autres.

    Je suis touchée par la sincérité de ces pensées, par le dire et le regard intérieur. Merci de cette belle leçon d"amour Lucile, cela me ferait plaisir de communiquer avec vous. Bien à vous Annick-Alice

    2
    Cathy
    Mercredi 9 Avril 2014 à 21:41

    Bonsoir Lucile?


    C'est  avec beaucoup d'émotion que je t'écrit ce soir ,et si tu le permet j'aimerais  tutoyé , je le fait souvent avec les ados et les jeunes ,


    Moi je m’appelle Cathy et je serais honoré que tu me tutoie...


    je te connait pas mais un peut quand même par les dire de Mally que  j'ai rencontré  l'été dernier  qui ma parlé de toi ,et du livre que ta maman a écrit" tu nous a ouvert les yeux" , quand elle ma parlé de ce livre je l'ai acheté ,je les lu en une journée tellement il ma touché. Il m'a appris beaucoup de chose ,Je ne connaissait pas la communication facilité et bien d'autre choses qui sont dite dans se livre .


    Comme je disait je ne te connait pas mais c'est comme ci il y avait un lien quand je pense a toi au travers du livre ,un frisson me parcourt, Et quand je lit ce que tu écrit sur ton site  c'est encore plus émouvant pour moi et j'aimerais vraiment apprendre a te connaitre si tu le désire ,j'ai reçu un lien de Mally   aujourd'hui ..... alors j'avais envie de te parlé de communiqué,si tu veux bien ...


    je vais dans le sud tout les an peut être aurons nous l'occasion de ce rencontrer.


    J e te souhaite mille pensées de lumière et d'amour que les Anges te guide et te protègent toi et ta famille


    bien  affectueusement


    Cathy


     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :